Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

DVD, clés USB et t-shirts Ubuntu-fr disponibles sur la boutique En Vente Libre

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#176 Le 01/07/2014, à 20:42

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

alius a écrit :

il vaudrait mieux carrément qu'il soit totalement virtuel

Il l'est :

alius a écrit :

L'argent que nous utilisons ce n'est pas de l'argent c'est de la dette !


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#177 Le 01/07/2014, à 20:51

mazarini

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

C'est surtout une unité de compte qui permet de faciliter les échanges. Même les SEL utilisent une unité de compte.


S'il existait une école de la politique, les locaux devraient être édifiés rue de la Santé. Les élèves pourraient s'habituer. (Pierre Dac)

Hors ligne

#178 Le 01/07/2014, à 20:54

Hober Mallow

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

side a écrit :

On parle de l'un et de l'autre.

Par exemple la survie. Pour survivre, il faut de l'air, de l'eau, de la nourriture. Choses disponibles en quantité suffisante pour l'humanité entière.
Pourtant : « La malnutrition provoque la mort de 3,1 millions d'enfants de moins de 5 ans chaque année, soit près de la moitié (45%) des causes de décès. » - Programme alimentaire mondial

Ceux-là doivent-ils nécessairement mourir pour assurer la survie des autres ?

Certe mais la lutte pour le pouvoir est par certain aspect une lutte instinctive pour la survie.
Quiconque contrôle son environnement augmente ses chances de survie. Par conséquent, les relicats de ce comportement au niveau individuel pousse à des luttes de domination qui ne devrait plus être nécessaires dans nos sociétés où les ressources sont surabondantes. Enfin, là on touche à l'anthropologie et plus à la politique.


Chips cacahuète
Jules César

Hors ligne

#179 Le 01/07/2014, à 20:57

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

mazarini a écrit :

C'est surtout une unité de compte qui permet de faciliter les échanges. Même les SEL utilisent une unité de compte.

Oui mais là il serait plus juste de parler de monnaie.


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#180 Le 01/07/2014, à 21:05

godverdami

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

side a écrit :

Si la compétition ça revient à détruire l'autre pour gagner, c'est d'une profonde inutilité, d'une profonde bêtise.

Tu me fais doucement marrer à ,dire ça, alors que toute ta rhétorique est vcelle de gens qui n'ont qu'une idée en tête: Prendre le pouvoir
Donc pouet pouet
Entre (  )  la rhétorique de BROHM, c'est assez moyen,...et surtout très facile. Le sport , ce n'est pas d'abord le mundial, ce n'est pas d'abord les jeux olympiques, c'est d'abord le sport populaire, des masses qui n'a d'autre but et d'autre ambition , que de se faire plaisir.

Dernière modification par tontonrobertettantirene (Le 01/07/2014, à 21:07)


%NOINDEX%

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.
Bonux lave plus blanc

Hors ligne

#181 Le 01/07/2014, à 21:08

mazarini

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

wikipedia a écrit :

La monnaie est définie par Aristote par trois fonctions : unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges.

Edit: c'est peut être l'aspect réserve de valeur qui dérange.

Dernière modification par mazarini (Le 01/07/2014, à 21:09)


S'il existait une école de la politique, les locaux devraient être édifiés rue de la Santé. Les élèves pourraient s'habituer. (Pierre Dac)

Hors ligne

#182 Le 01/07/2014, à 21:12

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

Hober Mallow a écrit :
side a écrit :

On parle de l'un et de l'autre.

Par exemple la survie. Pour survivre, il faut de l'air, de l'eau, de la nourriture. Choses disponibles en quantité suffisante pour l'humanité entière.
Pourtant : « La malnutrition provoque la mort de 3,1 millions d'enfants de moins de 5 ans chaque année, soit près de la moitié (45%) des causes de décès. » - Programme alimentaire mondial

Ceux-là doivent-ils nécessairement mourir pour assurer la survie des autres ?

Certe mais la lutte pour le pouvoir est par certain aspect une lutte instinctive pour la survie.

Par quels aspects ?

Si le pouvoir n'est qu'un moyen pour la survie, ça ne change rien au final. La survie des uns implique-t-elle la non-survie des autres ?
Quelques soient les outils de pouvoir utilisés, doivent-ils être les instruments de la non-survie des autres au prétexte de la survie de ceux-là ?

Hober Mallow a écrit :

Quiconque contrôle son environnement augmente ses chances de survie. Par conséquent, les relicats de ce comportement au niveau individuel pousse à des luttes de domination qui ne devrait plus être nécessaires dans nos sociétés où les ressources sont surabondantes. Enfin, là on touche à l'anthropologie et plus à la politique.

C'est 100% politique au contraire.

Comment on fait dans une société où les ressources sont surabondantes pour que les luttes de domination devenues inutiles perdures malgré tout ? Parce que mine de rien, la lutte pour la survie, ça use !

Et finalement, pourquoi ? Pourquoi maintenir des luttes de domination devenues inutiles alors que les ressources sont surabondantes ? A quoi ça sert ? Que d’énergie gaspillée à maintenir l'autre six pieds sous terre alors que cela n'est pas nécessaire et que ça serait bien plus malin d'utiliser les compétences de celui qu'on enterre pour que plus le temps passe plus l'inutilité de la chose devient absolument évidente.
C'est à dire que plus on est nombreux à travailler à la maîtrise de la nature, si on est pas trop tarte, plus on est efficace, plus on augmente nos chances de survie, moins la non-survie de l'autre est nécessaire à sa propre survie. Cercle vertueux inside.

mazarini a écrit :
wikipedia a écrit :

La monnaie est définie par Aristote par trois fonctions : unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges.

Edit: c'est peut être l'aspect réserve de valeur qui dérange.

Ah bah ça, c'est même sûr que ce qui est gênant avec la monnaie, c'est sa fonction de réserve de valeur.

Parce que moi, entre un billet de $10 et un de 10€, matériellement, je ne vois pas trop la différence (deux bouts de papier en fait). Pourtant, je ne vais pas pouvoir échanger les deux contre la même quantité de biens.
Alors que l'un et l'autre, j'suis quasi sûr de pouvoir les utiliser dans le monde entier.

Ils sont aussi bon en unité de compte (10, c'est 10) et aussi bon en intermédiaire d'échange (limite on pourrait pinailler là-dessus, mais c'est secondaire ampha).


@ttrtti : prout.

Dernière modification par side (Le 01/07/2014, à 21:22)


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#183 Le 01/07/2014, à 21:29

Hober Mallow

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

Parce comme je l'ai dit, c'est un comportement instinctif. Voila pourquoi je dit qu'on touche ici à l'anthropologie et pas à la politique.
Il s'agit de comprendre notre comportement humain et nos automatisme dans leur ensembles, qui englobe notre vie politique et conditionne au final nos sociétés.
La politique est sous le paradigme de l'anthropologie ici.

Nous disposons de tout les outils nécessaries pour améliorer nos sociétés, mais comment le faire sans comprendre les motifs qui nous poussent ? Et surtout, comment faire sans pouvoir enfin les surmonter lorsque le besoin en est nécessaire ?


Chips cacahuète
Jules César

Hors ligne

#184 Le 02/07/2014, à 01:18

alius

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

Il est beau ce billet de 10€... Celui qui a le plus d'argent peux s'occuper de ses amusements plus durablement que celui qui en a le moins. Dans le parc d'attraction de notre société de consommation, l'attention est braquée sur des produits et des machines tous droits sortis de notre imagination.
L'autre face du billet quand a elle n'est pas très amusante elle est plutôt repoussante. Toutes cette masse de pensée, de folie des grandeurs a entraînée une bien moche affaire sur pas mal de points. Mais en attendant, il faudra bien en profiter avant que le parc ne ferme ses portes. Vous l'avez déjà entendu la douce chanson de ce parc, ("petit papa noël quand tu descendra du ciel....").....  nous avons de la poudre plein les yeux, oui ! Il est où l'instinct de survie ?

Les scientifiques les savent depuis quelques temps maintenant, on exploite des "failles" (appelons ça comme ça) de nos cerveaux. Nous sommes inconsciemment réceptifs à toute cette publicité, notre société c'est juste l'émergence de ce système là. Et après ont fait de l'économie, **rires**


D'un coté les Lions, de l'autre les rebelles.


Alius

Hors ligne

#185 Le 02/07/2014, à 01:51

sucarno

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

...
c'est d'abord le sport populaire, des masses qui n'a d'autre but et d'autre ambition , que de se faire plaisir.

Tu me fais marrer toi, depuis quand la FIFA se préoccupe de distribuer le plaisir aux pauvres débiles qui suivent ses tournois ???

Ils n'ont qu'un seul but :::  se faire du fric ::: point barre ::::

Dernière modification par sucarno (Le 02/07/2014, à 01:52)


" Le sommeil de la raison engendre des monstres. " FDG

Hors ligne

#186 Le 02/07/2014, à 07:16

ljere

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

tontonrobertettantirene et side merci d’arrêter de vous lancer des pics, sinon cette discussion sera de nouveau fermé.

ljere pour l'équipe de modération


Toshiba satellite_c670d-11l ubuntu 20.04 LTS

Hors ligne

#187 Le 02/07/2014, à 08:33

godverdami

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

ljere a écrit :

tontonrobertettantirene et side merci d’arrêter de vous lancer des pics, sinon cette discussion sera de nouveau fermé.

ljere pour l'équipe de modération

C'est juste qu'on se fait des ptits coucous. C'est marrant que tu relèves mon propos. Alors tu vas m'expliquer en quoi il est gênant. Merci !

Dernière modification par tontonrobertettantirene (Le 02/07/2014, à 08:48)


%NOINDEX%

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.
Bonux lave plus blanc

Hors ligne

#188 Le 02/07/2014, à 08:47

godverdami

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

sucarno a écrit :

...
c'est d'abord le sport populaire, des masses qui n'a d'autre but et d'autre ambition , que de se faire plaisir.

Tu me fais marrer toi, depuis quand la FIFA se préoccupe de distribuer le plaisir aux pauvres débiles qui suivent ses tournois ???

Ils n'ont qu'un seul but :::  se faire du fric ::: point barre ::::

Dans le sport il n'y a pas que le foot et la FIFA.
Dans le sport de compétition il n'y a pas que du mauvais (de loin pas) et je suis pour garder au sport son coté compétition.
Dans le sport il n'y a pas (et de loin pas ) que le sport de compétition
Si tu avais lu le lien, tu te serais aperçu que ça ne parle pas que de foot.


%NOINDEX%

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.
Bonux lave plus blanc

Hors ligne

#189 Le 02/07/2014, à 10:49

Berneri

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

Juste pour dire : violence dans le football amateur, en France, une recherche sur un journal allemand.

Voilà… Brohm a raison, je trouve. Il a aussi raison sur l'irrationnel qui entoure le foot et qui est parfaitement montré dans les extraits de Delarue…

Dernière modification par Berneri (Le 02/07/2014, à 10:57)


"La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini."
M. Bakounine
« Le capitalisme ne se discute pas, il se détruit. »
Buenaventura Durruti

Hors ligne

#190 Le 02/07/2014, à 11:17

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

sucarno a écrit :

...
c'est d'abord le sport populaire, des masses qui n'a d'autre but et d'autre ambition , que de se faire plaisir.

Tu me fais marrer toi, depuis quand la FIFA se préoccupe de distribuer le plaisir aux pauvres débiles qui suivent ses tournois ???

Ils n'ont qu'un seul but :::  se faire du fric ::: point barre ::::

Jean-Marie Brohm au comité anti Jeux olympique Annecy 2018 - partie 1
Jean-Marie Brohm au comité anti Jeux olympique Annecy 2018 - partie 2
Jean-Marie Brohm au comité anti Jeux olympique Annecy 2018 - partie 3

Il y parle effectivement de compétition et de sport en général ... et on voit bien qu'il est habitué aux arguments mythifiant du type l'olympisme c'est la fraternité des peuples ou autre sophismes du genre le sport c'est bon pour la santé, que le sport ne se résume pas aux grosses compétitions mais qu'il y a aussi le sport populaire blablabla ... il envoi balancer toute cette rhétorique moisie et nous parle du sport tel qu'il est et de la pratique du sport du telle qu'elle est.

Le concept de compétition est effectivement le concept à décortiquer. L'idée du dépassement de soi, des autres, etc. Le grégarisme du sport "collectif", l'individualisme du sport "individuel". La violence transcendée dans le sport pour soi-disant surpasser les guerres, à l'origine la compétition sportive étant soi-disant la manière civilisée de régler un conflit qui se serait passer par les armes en d'autres temps, d'autres lieux.

Oh ! Un livre ... Cool.

Oh ! Une citation (pas du livre en question mais tout de même tronquée et décontextualisé comme il se doit) :

« Consacrer, comme on le fait actuellement, deux courtes heures du programme hebdomadaire des écoles secondaires à la gymnastique et, par-dessus le marché, rendre la présence des élèves facultative, c’est commettre une lourde erreur, même au point de vue de la formation purement intellectuelle. II ne devrait pas se passer de jour où le jeune homme ne se livre, au moins une heure matin et soir, à des exercices physiques, dans tous les genres de sport et de gymnastique. » Adolf.

J'devrais aller courir moi ! Ca me changerait les idées !!!


ljere a écrit :

tontonrobertettantirene et side merci d’arrêter de vous lancer des pics, sinon cette discussion sera de nouveau fermé.

ljere pour l'équipe de modération

Prout ?

------------------------------

Hober Mallow a écrit :

Nous disposons de tout les outils nécessaries pour améliorer nos sociétés, mais comment le faire sans comprendre les motifs qui nous poussent ?

Que veulent la plupart des gens ?
Être heureux.

Obtenir le bonheur se faisant sous des modalités tellement nombreuses et complexes qu'on ne peut dire qu'une chose : en recherche de bonheur, chacun voit midi à sa porte, ce qui m'apporte du bonheur peut très bien t'être indifférent voir même déplaisant.

Alors ?

Alors la liberté.

La liberté c'est avoir les moyens non contraints d'obtenir son bonheur individuel par les moyens qui sont à disposition collectivement. Et, comme de bien entendu, ma liberté s'arrête là ou commence celle des autres. Il est impossible d'être heureux au milieu d'un océan de malheur. Edit : et comme Berneri viens de débarquer, « La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini. ».
Le bonheur collectif assuré par la mise à disposition de la plus grande liberté de chacun pour tous : 100% politique.

Chercher le sens profond de la motivation de l'homme est un biais totalitaire pour chercher des solutions politiques. Il n'y a pas de telle chose, « les motifs qui nous poussent » sont aussi nombreux que le nombre des hommes et tu trouveras autant de motifs de motivation personnelle qu'il y a d'individus.
Après ça, peu de choses sont sûre, mais il y en au moins quelques-unes, et à mon sens une fondamentale : pour vivre, l'homme à besoin d'air, d'eau et de nourriture. Une autre quasi essentielle : pour vivre bien l'homme à besoin dans la plupart des cas d'un toit au dessus de sa tête et d'un lit ou se reposer à l’abri de la nature.

Rien que ça, on a beau être en 2014, c'est un objectif immense. Si on voulait bien se donner la peine d'y réflechir ça nous prendrais des décennies avant d'obtenir que chaque être humain obtiennent au moins la chose fondamentale avant toute chose : le droit de vivre, donc le droit d'avoir accès à de l'air, de l'eau, de la nourriture, sans aucune contrepartie, le droit de vivre parce que le croit de vivre. Et moi je pense que "le droit au logement parce que le droit au logement" aussi.

Après ça ... comme droit fondamentaux on peut toujours discuter mais si on obtient la liberté de chacun pour tous, on ne perdra plus son temps à empêcher la survie de l'autre pour maintenir sa propre survie, on ne se fourvoiera plus à se sujet, et donc, on aura à disposition plus de force de production allouée à ce qui permet d'atteindre le bonheur collectif le plus complet, et à chaque foi la limite de ce qui est fondamental relevée, rehaussée, démocratiquement décidée dans une discussion collective qui est en soi une brique du bonheur individuel pour un bon nombre des individus d'une société. Ca s’appelle le progrès.

Et à mon avis, mais ça, on pourra ma rétorquer que non, mais bon, dans un système parfait chacun serait libre d'en décider pour soi et aurait tout le loisir de le faire étant donné qu'il n'aurait pas à lutter pour sa survie, celle-ci étant assurée par le collectif qui est la somme des individus libres, libre parce que libéré de la lutte de tous contre tous par le collectif qui permet, obtient et offre la fin de la lutte, la liberté, l'égalité ... enfin bon donc à mon avis : pour vivre heureux, l'homme à besoin de l'homme. Mais il n'est nul besoin d'être philanthrope pour permettre la liberté de tous, juste se conformer à la loi qui permet la liberté et ainsi offre les moyens du bonheur de chacun.

aluis a écrit :

Il est beau ce billet de 10€...

Les billet euros sont justes ... immondes, impersonnels, an-historiques. De la merde ultra-symbolique à la gloire d'une construction virtuelle.

alius a écrit :

Il est où l'instinct de survie ?

Joseph, le clodo du coin, t'en dirait un long mot sur ce qu'est la survie et l'instinct de celle-ci, la capacité incroyable qu'a l'homme de ne pas crever facilement comme ça. Faut vraiment que ça caille méchamment, être mal isolé et n'avoir rien dans le bide que de la mauvaise vinasse pour y passer en une nuit, sinon, au petit matin, les yeux s'ouvrent sur une nouvelle journée de survie.

alius a écrit :

Les scientifiques les savent depuis quelques temps maintenant, on exploite des "failles" (appelons ça comme ça) de nos cerveaux. Nous sommes inconsciemment réceptifs à toute cette publicité, notre société c'est juste l'émergence de ce système là.

Joseph, qui passe son temps à survivre comme il peut, n'a pas le temps de se faire inconsciemment exploiter les failles de son cerveau par les publicitaires, d'autant plus que les publicités qui l’atteignent sont essentiellement des affiches, alors la télévision et son système d'embrigadement consumériste, Joseph, il connait pas.
Pourtant je te jure que dès fois il ferait littéralement n'importe quoi pour un putain de repas de fête avec de l'alcool de qualité et ensuite un bain et un lit tout propre et une prostitué dedans aussi. Bref, un consommateur en puissance.

Dernière modification par side (Le 02/07/2014, à 11:22)


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#191 Le 02/07/2014, à 11:59

alius

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

Tu as déformé tout mon propos, l'instinct de survie j'arrive très bien à le concevoir pour Joseph, la question est plus pour le français moyen.

D'ailleurs, si ce billet de 10€ n'existait pas, joseph le clodo ne serait peut être pas exclus de la société, il aurait donc des amis sur qui compter qui ne le jugeraient pas parce qu'il n'a pas un rond. Joseph serait simplement vu à sa juste valeur il y trouverai donc sa place. On lui proposerait peut être de l'héberger un temps voir même qu'il aurait un travail passionnant.
Ok, je rêves, ça n'arrivera surement pas, mais quand t'as pas d'argent tu peux pas consommer et quand tu consommes pas, tu es mal vu par les autres.


Alius

Hors ligne

#192 Le 02/07/2014, à 12:03

Hober Mallow

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

Je suis d'ccord avec toi sur un bon nombres de point Side mais là où nos raisonnement diffèrent, c'est sur l'approche qu'on choisit d'en avoir.

Pour moi, la recherche du bonheur est la partie émergé de l'iceberg, je veux comprendre d'abord pourquoi l'on recherche le bonheur, quels sont les mécanismes instinctifs qui nous meuvent vers ce point, et si possible, comment influer sur ce paramètre. Bien sûr que les motivations individuel de chaque individus au niveau psychologique diffèrent, mais est-ce réellement le cas si l'on regarde en profondeur ?
La liberté en tant que moyen d'obtenir le bonheur est pour moi un idéal et une solution possible, mais dans une optique collective, j'ai du mal à concevoir que ce soit une solution pérenne et efficace face à la colision des égo.
De plus, pour moi, la véritable liberté n'est possible que lorsque le peuple est éduqué et prends des décision raisonnée ( c'est d'ailleurs le présupposé de base du libéralisme ). Est-ce réellement possible de nos jours avec le conditionnement auxquelles certains sont soumis ?

En l'état actuel des choses, je ne suis pas convaincu que la liberté puisse apporter à chacun ce dont il a besoin pour vivre correctement. Pas dans uns société gagnréné par l'individualisme et la bêtise.
Je pense que la liberté et la démocratie sont les point finals de notre voyage politique vers lequel il nous faut tendre, mais qu'en attendant, il nous faut apporter des solutions politiques au jour le jour.
Cela fait que pour le moment, je ne suis pas démocrate. Pas tant que les réflexions et automatismes implantés par le capitalisme perdureront. La liberté sur fond d'égoïsme ne peut pas marcher.
Il nous faut d'abord déconstruire ces raisonnement par l'éducation au sens le plus strict du terme ( c'est à dire tout le contraire du lavage de cerveau capitaliste permis par un modèle d'éducation limité et consensuel. )

Désolé pour les fautes, je les corrigerai à la volée quand j'aurai le temps.

Dernière modification par Hober Mallow (Le 02/07/2014, à 12:04)


Chips cacahuète
Jules César

Hors ligne

#193 Le 02/07/2014, à 13:12

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

alius a écrit :

la question est plus pour le français moyen.

Le problème c'est que tu ne dis pas ce qu'est le français moyen. Je m'en fait une petite idée mais ça n'est pas sûr du tout que ce soit la même que toi.

Joseph, il est français, typiquement français en plus, genre il râle tout le temps. lol

Par contre il est bien en dessous de la moyenne des revenus en France, ça c'est sûr. Il est pauvre, statistiquement parlant. Il vit avec le revenu journalier d'un type d'Afrique de l'Est ou un truc du genre, quoique dans les bons jours quand il se motive à faire la manche il gagne bien plus que ce que ne peut espérer un "somalien moyen". Genre avec ce qu'il peut gagner dans ces jours là le "somalien moyen" il nourrit une famille pendant une semaine.

alius a écrit :

D'ailleurs, si ce billet de 10€ n'existait pas, joseph le clodo ne serait peut être pas exclus de la société

Il n'est pas vraiment exclus de la société, enfin, il ne l'est pas systématiquement. Il est juste pauvre, très pauvre. Il n'a pas de compte en banque par exemple. Ce qui entraine une certaine forme d'exclusion sociale, une des caractéristiques du "français moyen" étant sans doute qu'il n'aime pas les pauvres parce qu'il a peur d'attraper la pauvreté, un peu comme une maladie.

Si le billet de 10€ n'existait pas, je ne vois pas trop ce que ça changerais pour Joseph. Des billets de 10, il en voit pas souvent. Je ne sais même pas s'il en déjà vu en fait ...

Enfin ça serait quand même un sortilège incroyable qu'un bout de papier puisse appauvrir des individus comme ça, juste par son existence même de bout de papier.

alius a écrit :

il aurait donc des amis sur qui compter qui ne le jugeraient pas parce qu'il n'a pas un rond.

Je ne sais pas s'il a des vrais amis, mais je ne voit pas en quoi le billet de 10€ lui ôterait la possibilité de l'amitié. Parce que l'amitié, ça n'a pas de pris comme on dit. Enfin ... certains cyniques me rétorquerons que si et que ça peut très bien se calculer.

alius a écrit :

Joseph serait simplement vu à sa juste valeur il y trouverai donc sa place.

Bah ... il est à sa place : clodo.
Ca ne lui plait pas vraiment, il n'a pas décidé comme ça du jour au lendemain de devenir clodo (enfin j’imagine) mais c'est sa place dans la société. Il est socialement super utile, notamment au système en place et au leviers de pouvoir politiques qui agissent pour le maintien de ce système. Dès que les gens gueulent un peu trop, suffit de montrer du doigt le clodo du coin : venez pas vous plaindre, y'a pire situation que la votre, vous êtes un tas de petits bourgeois qui s'amusent à se faire des films de révolutions et de révoltes populaires, vous êtes bien content de vivre dans un tel système de félicité qui vous apporte la joie de pouvoir vivre dans l'opulence, aller plutôt donc bosser pour votre vie tas de gueux. Etc.

alius a écrit :

On lui proposerait peut être de l'héberger un temps voir même qu'il aurait un travail passionnant.

Ce billet de 10€ a tout de même un pouvoir immense. Par son existence il supprime la possibilité pour Joseph d'avoir des amis, une maison, un travail ...
C'est quand même une belle saloperie. Pourtant, Joseph, il cracherais pas sur un billet de 10, pour sûr !!
Et moi, le billet de 10, il me permet de bouffer et plus même, plutôt cool.

alius a écrit :

Ok, je rêves, ça n'arrivera surement pas, mais quand t'as pas d'argent tu peux pas consommer et quand tu consommes pas, tu es mal vu par les autres.

Ce n'est pas le fait de ne pas consommer qui exclus, c'est le fait d'être pauvre.

Parce que des consommateurs outranciers (du genre à penser que si à 50 ans t'as pas de Rolex t'as gâché ta vie) je ne sui pas convaincu que les autres les trouvent si géniaux que ça.
Après, qu'on s'arrange pour que finalement ça soit le cas, peut-être, sans doute, mais de prime abord, les gens (les français moyens ?) détestent presque autant les riches que les pauvres.




Hober Mallow a écrit :

Je suis d'ccord avec toi sur un bon nombres de point Side mais là où nos raisonnement diffèrent, c'est sur l'approche qu'on choisit d'en avoir.

Oui.
J'ai déjà eu ce genre de discussion avec d'autres (et/ou peut-être bien toi, j'sais plus) qui insistait sur l'aspect psychologique et/ou anthropologique pour expliquer les situations sociales.
Je réfute carrément cette approche. La psyché, l'aspect anthropologique des choses, sont des productions sociales. Nous ne sommes que ce que la société nous inculque d'être, aussi profondément pouvons nous chercher à voir ce que nous sommes, il n'y a là que la résultante de millénaire de socialisation. A chaque fois qu'on creuse en profondeur, en réalité on ne fait que remonter le temps. Quand on s'imagine trouver une sorte de point d'origine, en fait on découvre que ce point viens de telle civilisation qui nous lègue à travers le temps telle ou telle vision des choses et que nous on se traine ça depuis.

Hober Mallow a écrit :

je veux comprendre d'abord pourquoi l'on recherche le bonheur, quels sont les mécanismes instinctifs qui nous meuvent vers ce point,

Si tu considères que c'est instinctif, je pense que tu cherchera très longtemps. C'est purement social. Le bonheur n'a de sens qu'avec les autres.

Hober Mallow a écrit :

mais est-ce réellement le cas si l'on regarde en profondeur ?

Je n'en sais rien.
La question que je me pose c'est : mais qu'y a-t-il en profondeur ? En dessous de l'en dessous ?

Hober Mallow a écrit :

j'ai du mal à concevoir que ce soit une solution pérenne et efficace face à la colision des égo.

De collision des égos dans une société purement libre il n'y a point. On ne crée de société libre que par la collision des égos.

Deal with it.

Ou pas. J'sais pas.

De plus, pour moi, la véritable liberté n'est possible que lorsque le peuple est éduqué et prends des décision raisonnée ( c'est d'ailleurs le présupposé de base du libéralisme ). Est-ce réellement possible de nos jours avec le conditionnement auxquelles certains sont soumis ?

Moi je pense que ça n'est pas possible dans les conditions actuelles.
Mais je ne pense pas que la liberté soit un état, il s'agit d'un mouvement, un horizon à atteindre qui ne sera jamais atteint. Le truc c'est de se demander si là, maintenant, je suis plus libre ou pas que les générations précédentes, puis, là maintenant sommes nous plus libre qu'auparavant. Nous = l'humanité.

Et pour moi la réponse est non. Clairement.

Donc il faut chercher à plus de liberté et pour cela démolir les barrières qui nous entravent dans cette recherche aussi bien individuelle que collective, qui ne peut être autrement qu'individuelle et collective.

Les capitalistes refusent cette approche et agissent comme des animaux. Individu libre dans leur liberté individuelle, ils ne sont rien et prétendent être tout ce qui est. Il faut renverser ça. Et ils cachent le réel à qui mieux mieux parce qu'ils en ont le pouvoir. Le pouvoir de conditionner l'interprétation de ce qui est pour le maintien de leur liberté. La liberté des autres, ils en ont pis que pendre. Et du coup ils ignorent ce qu'est être libre au final. Ils aimeraient que tout le monde se trompe à ce sujet, de la même manière que eux. Ils sont plutôt pas mauvais à faire en sorte d'avoir raison au final. Mais il existe des gros têtus ... tongue


En l'état actuel des choses, je ne suis pas convaincu que la liberté puisse apporter à chacun ce dont il a besoin pour vivre correctement. Pas dans uns société gagnréné par l'individualisme et la bêtise.

Mais l'individualisme et la bêtise sont antinomique de la liberté. Ce que fait la liberté c'est de détruire l'individualisme et la bêtise.

Je pense que la liberté et la démocratie sont les point finals de notre voyage politique vers lequel il nous faut tendre, mais qu'en attendant, il nous faut apporter des solutions politiques au jour le jour.

Pas de point final, juste une direction. Et donc apporter des solutions politiques au jour le jour c'est atteindre la liberté, de fait. La liberté du jour J qui repousse su coup la liberté du jour J+1 au-delà de ce qu'est la liberté du jour J : le progrès.

Cela fait que pour le moment, je ne suis pas démocrate. Pas tant que les réflexions et automatismes implantés par le capitalisme perdureront. La liberté sur fond d'égoïsme ne peut pas marcher.

Il y a les positions de principe et les positions de faits. Peut-on être démocrate dans les faits aujourd'hui, je suis d'accord que non, c'est même pas la peine d'y penser. Peut-on être pour la démocratie, oui et re-oui. Ca n'est pas tout à fait la même chose.

Il nous faut d'abord déconstruire ces raisonnement par l'éducation au sens le plus strict du terme ( c'est à dire tout le contraire du lavage de cerveau capitaliste permis par un modèle d'éducation limité et consensuel. )

Qui ?
Qui décide de ce qu'est l'éducation qui vas bien ??
Platon c'est totalement planté à ce sujet par exemple. Sa République est un manuel d’État totalitaire.

Comment autrement que par la démocratie et la collision des égos définir ce qu'est l'éducation qui vas bien ?


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#194 Le 02/07/2014, à 15:21

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

moi a écrit :

La question que je me pose c'est : mais qu'y a-t-il en profondeur ? En dessous de l'en dessous ?

Certains disent qu'on y trouve Dieu.

Réponse qui est ok pour moi, c'est juste que je n'avais pas compris que les religions étaient des psychanalyses collectives. Donc en dessous de ce qui se trouve en dessous, il y a Dieu. Et Dieu, c'est moi.


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#195 Le 02/07/2014, à 15:32

sucarno

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

side a écrit :
moi a écrit :

La question que je me pose c'est : mais qu'y a-t-il en profondeur ? En dessous de l'en dessous ?

Certains disent qu'on y trouve Dieu.

Réponse qui est ok pour moi, c'est juste que je n'avais pas compris que les religions étaient des psychanalyses collectives. Donc en dessous de ce qui se trouve en dessous, il y a Dieu. Et Dieu, c'est moi.

Et ce n'est que maintenant que tu l'avoues ...

Et cesse ce nous envoyer des fous partout sur terre ... tongue


Et t'as rien fait contre les modos lors de ton dernier ... lol


" Le sommeil de la raison engendre des monstres. " FDG

Hors ligne

#196 Le 02/07/2014, à 16:11

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

sucarno a écrit :

Et ce n'est que maintenant que tu l'avoues ...

Pour toi, Dieu, c'est toi. Sauf que tu l'ignores et que ça te va bien comme ça.

sucarno a écrit :

Et cesse ce nous envoyer des fous partout sur terre ...

La folie est une invention de l'homme. Du coup Dieu y est pour beaucoup mais tant que des hommes croiront que Dieu est quelqu'un d'autres qu'eux-mêmes, il y aura des fous.

sucarno a écrit :

Et t'as rien fait contre les modos lors de ton dernier ...

Je n'avais rien à faire.
Et il parait que Dieu sait être magnanime parfois.

Dernière modification par side (Le 02/07/2014, à 16:13)


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#197 Le 02/07/2014, à 16:22

sucarno

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

side a écrit :

Et il parait que Dieu sait être magnanime parfois.

Il parait que c'est pour cela qu'il est très populaire.

Je pense que les Hommes ont amassé toutes les choses dont ils étaient in capable de l'être ou de de faire, et ont tout infligé à une seul entité qu'ils ont désignée sous la même appellation non contrôlée :   Dieu ...
Par le suite, si c'est bien c'est moi, si c'est plus fort que moi, alors c'est lui ...


" Le sommeil de la raison engendre des monstres. " FDG

Hors ligne

#198 Le 03/07/2014, à 12:58

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

sucarno a écrit :

Par le suite, si c'est bien c'est moi, si c'est plus fort que moi, alors c'est lui ...

Ou alors c'est tout simplement toi refusant d'admettre les capacités humaines (et en particulier tes  capacités propres) " de l'être ou de le faire".


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#199 Le 08/07/2014, à 19:39

side

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

Ca parlait pas de l'Ukraine ici à un moment ?

De quoi l'Ukraine est-elle le nom ?


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#200 Le 08/07/2014, à 19:55

yann_001

Re : 3ème guerre mondiale, possible ou pas ?

L'Ukraine était le première termo nucléaire dans les années 90 mais plus maintenant. l'urss n''a  actuellement pas les moyens  d'envoyer autant de tètes thermos nucléaire que le France

Dernière modification par yann_001 (Le 08/07/2014, à 20:01)

Hors ligne