Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

T-shirt Seiche Cosmic, Série limitée

L'équipe des administrateurs et modérateurs du forum vous invite à prendre connaissance des nouvelles règles.
En cas de besoin, vous pouvez intervenir dans cette discussion.

Ubuntu 18.10
T-shirt Ubuntu-FR « Seiche Cosmique » en série limitée ! Prix spécial pré-vente (15€) jusqu'au 4 novembre 2018.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#1 Le 19/01/2014, à 01:36

arcane17

Ubuntu et installation hifi / audiophile

Dernière mise à jour : 05/09/2015

La démarche proposée ici a pour but d'adapter la configuration d'Ubuntu à un usage audiophile.
La configuration résultant de cette procédure pourra éventuellement limiter certaines fonctionnalités du son sur l'ordinateur.
En conséquence, si votre matériel audio n'est pas de très haute qualité, il n'est pas recommandé de suivre les conseils dispensés dans ce "tuto",
En effet, la gestion du son Ubuntu par défaut est un très bon compromis entre qualité et confort pratique.
Mais si votre matériel est hifi/audiophile, vous devriez constater une amélioration sensible en appliquant ces réglages.

Comme je n'ai que peu de temps, je serai bref dans mes descriptions et ne reproduirai que ce qu'il m'a été difficile de trouver.
Pour les autres questions, l'utilisation d'un moteur de recherche sur les éléments figurant ci-dessous permettra généralement d'obtenir les réponses complémentaires utiles.
Je communique ces informations en remerciements de l'aide indispensable trouvée sur les différentes forums, et qui m'ont permis d'obtenir un résultat sonore exceptionnel sur mon installation.



I Configuration matérielle informatique :
----------------------------------------------------------

- L'ordinateur : Pour une installation audiophile, même de qualité exceptionnelle, et pour écouter de la musique, il n'est pas nécessaire d'avoir un ordinateur puissant ou récent.
En revanche, il doit évidemment être silencieux et de préférence dédié à cet usage musical.
Du fait que je souhaitais également m'en servir comme source vidéo home cinema multitâche, j'ai choisi néanmoins un barebone adapté : mini pc  ZOTAC ZBOX IQ01 - Core i7 4770T.
- Un DAC : attention : la qualité du DAC est, au contraire, déterminante. J'utilise le modèle "HRT Microstreamer" & "TEAC UD 503". Du point de vue rapport qualité/prix, je recommande l'HRT. Du point de vue richesse connectique, compatibilité très haute conversion numérique (au-delà de 24 bit x 96 Khz), je recommande le TEAC. L'HRT fonctionne parfaitement en toute circonstance. Le TEAC envoie parfois des messages d'erreur lors du lancement d'une plage musicale. Rien de bien méchant, il suffit de persévérer.
- Une version récente d'Ubuntu (pour ma part, la dernière LTS i.e. 14.04 64 bit).
- Le lecteur audio  "Audacious" (disponible dans les dépôts Ubuntu).



II Problèmes rencontrés en configuration par défaut Ubuntu :
--------------------------------------------------------------------------------------

Alors que les cds ou les fichiers wav, flac ou ape qui en sont issus sont échantillonnés à 44.1 khz,
mon DAC indiquait recevoir de l'orindateur un signal en 48 khz
Ce qui signifiait que, comme les autres systèmes d'exploitation Mac, Windows, etc., Ubuntu n'est pas "bitperfect", i.e.:
- qu'il force au rééchantillonnage le signal contenu par les cd / fichiers musicaux, ce qui en diminue nettement la qualité,
- et cela pour mixer le signal audio musical avec les autres sons de l'ordinateur, ces derniers provoquant en plus des risques de parasites.

Mais heureusement, Ubuntu dispose de tous les outils pour résoudre ce problème et offrir une lecture "bitperfect"

Le mixage - pratique pour la gestion informatique, mais dégradant quelque peu la qualité sonore - est réalisé par le serveur de son "Pulseaudio".
La finalité des deux méthodes exposées ci-dessous va consister à "bypasser" Pulseaudio pour relier directement l'application "Audacious" au DAC par le biais d'Alsa.



III Solution proposée
------------------------------------------------------------------------

A) Régler Audacious précisément de la manière suivante :

Audacious/Fichier/Préférences
Module de sortie : Régler sur "Sortie Alsa".
Profondeur du flux : selon le DAC ex : 16 bit pour l'HRT, 32 pour le TEAC. Adapter ces valeurs en cas de message d'erreur.
Taille du tampon : en principe laisser à 1000 ms. On peut augmenter en cas de besoin, mieux vaut ne pas diminuer.
Ne RIEN activer d'autre ni replaygain, ni écrétage logiciel, ni contrôle de volume.

Audacious/Fichier/Préférences/Preferences
Périphérique PCM : Choisir son DAC dans la liste. Mais attention sélectionner sa version "Direct Hardware device without any conversions".
Canal de mélange audio : Celui du DAC.
Mélangeur : la case devrait se remplir par défaut ou ne proposer qu'un (ou zéro) choix.
Ne pas sélectionner "contourne le problème d'interruption du flux" (sauf nécessité).

Audacious/Sorties
Ne pas utiliser l'équaliseur.
Effets : ne sélectionner AUCUN effet.

B) Gérer les conflits de la manière suivante :

Bypasser Pulseaudio pour le DAC va (volontairement) créer des conflits d'accès des applications au DAC.
Voici la manière de les gérer.
Deux cas de figure : 1) vous ne vous servez que de votre DAC 2) vous utilisez votre carte audio + un DAC

1) Vous ne vous servez que de votre DAC

i) Fermer toute application sonore avant de vous servir d'Audacious
ii) Fermer Audacious avant d'utiliser toutes autres applications émettant du son.
Il faut, par exemple, fermer Audacious pour utiliser VLC, et inversement, fermer VLC pour écouter Audacious.
Tenter d'utiliser VLC sans fermer Audacious, (et réciproquement), affichera une erreur.

2) Vous utilisez votre carte audio + un DAC

En ce cas vous pouvez réserver votre DAC pour Audacious et diriger tous les autres sons vers Pulseaudio

La commande A) ci-dessus a réservé votre DAC à Audacious.
Mais rien n'empêche de jouer néanmoins les autres applications par l'intermédiaire de votre autre carte audio.
Ex: Paramètres sonores / Sortie / Sortie analogique (audio interne)
En cas de conflit, vérifier la configuration de ces applications.
Ex : VLC / Tools / Audio / Output / Output module : si "Default" ne fonctionne pas, sélectionner Pulseaudio.

Vous pouvez ensuite relier le DAC et la sortie de la carte audio à deux entrées différentes de l'amplificateur.
- Lorsque vous écoutez Audacious, vous sélectionnez sur l'amplificateur l'entrée correspondant au DAC
- Pour les autres applications, (ex VLC) vous basculez l'amplificateur sur l'entrée correspondant à la carte audio.

3) Vous utilisez plusieurs sorties audio : faites appel à "pavucontrol" !

Ex :
Carte audio vers haut parleur de l'ordinateur
Sortie HDMI vers télévision
DAC principal vers chaîne hifi
DAC secondaire vers casque
(etc.)

Installez l'utilitaire pavucontrol (ou "PulseAudio Control" présent dans le dépôt ubuntu) : vous pourrez indiquer précisément quelle application va vers quelle carte audio (et même régler son volume sonore).

Ex : VLC vers HDMI (Télévision)
Audacious vers DAC (chaîne hifi)
Firefox vers carte audio interne/HP de l'ordinateur.

[veromix
Dans une version précédente de ce post, nous recommandions le logiciel veromix.
Le logiciel veromix n'est plus disponible dans la logithèque Ubuntu (au moins à la date de modification de ce message) pour les nouvelles installations Ubuntu 16.04 LTS.
Dans le cadre de notre sujet, le logiciel  "pavucontrol", accessible par la logithèque d'Ubuntu remplace parfaitement veromix - et même avantageusement, puisqu'il semble disposer de fonctions supplémentaires.



IV Test du système
-------------------------------

Si :
- Lorsque vous écoutez un cd / un fichier issu de cd, à l'aide d'Audacious, le DAC affiche un échantillonnage de 44.1 Khz
- Puis lorsque vous écoutez un dvd (audio ou vidéo), par exemple à l'aide de VLC, le DAC affiche un échantillonnage de 48 Khz (ou parfois 96 khz)
- et que passant de l'un à l'autre votre DAC adapte systématiquement son échantillonnage à la norme cd/dvd (44.1 / 48 ou 96 Khz)
Alors vous avez correctement effectué la configuration proposée dans ce "tuto".
Désormais :
- Ubuntu ne rééchantillonne plus le signal des cds, fichiers audio, etc.
- le signal d'origine sans modification est envoyé "directement" d'Audacious au DAC.
Et en conséquence, la qualité sonore issue de l'ordinateur + DAC est de ce point de vue optimale.



V Autres conseils utiles
------------------------------------

Extraction des fichiers d'un cd :

. Logiciel utilisé : malheureusement sous Windows : EAC (exact audio copy)
La fiabilité de l'extraction est évidemment la qualité première à exiger du logiciel "ripper". EAC sous Windows dispose dans ce domaine des fonctions les plus avancées :
- l'exploitation des algorithmes de correction des cds (comme rubyripper),
- l'appel à la fonction accuraterip : comparaison de l'extraction effectuée avec une base de données d'extraction réalisée par d'autres sur le web. La copie doit être bien evidemment strictement conforme.
Malheureusement, il ne semble pas exister de programme d'extraction sous linux qui utilisent ces deux fonctions, et qui s'avèrent donc aussi fiable qu'EAC sous Windows quant aux résultats (ni, d'ailleurs sous apple / mac).
EAC fonctionne sous Ubuntu/Wine, mais je n'ai pas réussi à activer le module AccurateRip sous Linux, or AccurateRip me semble indispensable pour garantir l'exactitude des résultats.
Eventuellement, si l'on ne dispose pas d'un ordi Windows, tester l'installation de EAC sur une machine virtuelle sous Linux et vérifier si AccurateRip fonctionne.

. Format de fichiers : (dans l'ordre de mes préférences) :
- Pour l'audiophile, toujours choisir un format "sans perte" (lossless) : wav, flac, ape.
- En cas de manque de place (baladeur, mobile, etc.) on peut en outre utiliser un format "avec perte" : ogg, mp3,
Mais toujours stocker en format "sans perte".
Il y a également la possibilité de faire des images ISO, mais je ne sais pas comment garantir la qualité de l'extraction comme avec EAC (voir ci-dessus).

En cas de grésillements

Si :
. Lorsque l'alimentation de l'ordinateur est branchée au secteur et que l'ordinateur est allumé, des grésillements sont audibles dans les haut parleurs,
. et que, lorsque l'alimentation de l'ordinateur est *débranchée* du secteur, (ex : laptop fonctionnant sur batterie), les grésillements cessent,
alors les grésillements sont dus à l'alimentation électrique de l'ordinateur.
En ce cas, la solution la plus simple que j'ai trouvée pour éliminer totalement ces grésillements a consisté à intercaler un adaptateur "3 broches ->2" (coût : 1 euro) qui supprime le branchement en prise de terre de l'ordinateur.
ATTENTION : cette modification entraîne une diminution certaine de la protection contre l'électrocution : ne l'appliquer qu'en toute connaissance de cause.



VI Considérations diverses
----------------------------------------

Pourquoi préférer un ordinateur + DAC pour sa chaîne audiophile
plutôt qu'un autre matériel - type  lecteur réseau, etc. ? Parce qu'une telle configuration est :
- Parfaitement évolutive en cas de nouvelles normes de fichier, d'adressage internet, etc.
- Plus sécurisée : n'oblige pas, par exemple, à ouvrir des brèches dans le réseau -- telle la norme UpNp
- Peu onéreuse : un vieil ordinateur d'occasion fait l'affaire. De bon DAC sont accessibles à partir de 180 euro.
- Plus adaptable à tous les cas de figure et les souhaits de configuration.
Deux exemples parmi tant :
-- je contrôle mon installation audiophile par "partage de bureau" (remmina ou ultravnc) depuis mon laptop de travail : j'évite ainsi les télécommandes peu pratiques
-- J'ai accès sans restriction à toute les ressources, tous les sites diffusant de l'audio et de la vidéo  sur internet.

Que faire si j'ai déjà acheté un lecteur réseau ?
- Rien n'est perdu ! En général il est possible de relier directement l'ordinateur au lecteur réseau et de profiter de son DAC interne - plus besoin d'acheter de DAC externe !

Pourquoi préférer Linux / Ubuntu pour son ordinateur audiophile
Parce que les O.S. linux sont ouverts et donc sont précisément configurables pour obtenir, incontestablement, le meilleur résultat possible de son matériel.
Parce que l'on trouve sur les forums d'utilisateurs linux tous les conseils (ce post en fait foi smile!) et toute l'assistance requise.
Parce que les O.S. linux se contentent de peu de ressource matérielle : un vieux pc sous linux fera parfaitement l'affaire. On choisira éventuellement des distributions allégées : type lubuntu, jusqu'aux Slitaz et même Damn Small Linux (à tester).
Parce que les O.S. linux sont plus stables - notamment sur la durée - et moins risqués (virus etc.) que les O.S. Mac ou Windows : moins de risque de perdre sa configuration réussie, ou de voir ses précieux fichiers disparaître,
Parce que les O.S. linux  sont une solution très économique : ils sont gratuits + ils se contentent aisément des ressources matérielles les plus limitées;
Parce que les O.S. linux supporte le multi-boot: il est possible de conserver intact le système d'exploitation initial de l'ordinateur et d'ajouter une configuration audiophile linux en second boot,  sur un disque dur externe branché : on choisira au démarrage l'O.S. que l'on souhaite utiliser.
Pour obtenir des résultats approchant, les amateurs de Windows exploreront le lecteur Foobar2000 de préférence en version portable.

Pourquoi un DAC, pourquoi ne pas relier directement la sortie audio analogique de son ordinateur à sa chaîne hifi ?
Parce que les cartes sons des ordinateurs sont généralement de pauvre qualité et très inférieures à un DAC externe.

Puis-je faire encore plus d'économies ?
Parfois l'un des éléments de la chaîne hifi propose d'accéder directement à son circuit DAC interne : ce peut être l'amplificateur, mais aussi le lecteur cd, dvd le lecteur réseau etc.
Ces DAC internes peuvent être d'excellente qualité.
Donc bien connaître les possibilités de son matériel sera source d'éventuelles économies.

Sur le câblage
Suivant mes écoutes :
- Le câblage numérique (USB, HDMI) est peu sensible à la distance,
- Les cordons audio analogiques (ex : sortie analogique du DAC vers l'entrée analogique de l'ampli) le seraient beaucoup plus. Dans l'ensemble j'utilise des câbles "Real Cable" ou "Focal".

Sur la conservation des fichiers : choix des disques durs et NAS
Disposer d'une solution de sauvegarde. En particulier, privilégier les disques durs ou NAS dont le RAID est > 0 (https://en.wikipedia.org/wiki/RAID).



VII Matériel employé pour les écoutes
--------------------------------------------------------

Informatique

Ordinateur : Barebone (mini pc)  ZOTAC - Core i7 4770T.
Serveurs : LaCie & Synology
Linux : Ubuntu 14.04.3 LTS (Trusty Tahr)
- Serveur de son : Alsa
- Lecteur audio : Audacious
Fichiers : principalement wav, mais aussi flac, ape
Mode d'extraction des pistes cd : Logiciel EAC (Exact Audio Copy)

Audio (musique)

DAC : HRT Microstreamer, TEAC UD 503
Préamplificateurs Audio Analogue Bellini et Nad C162
Amplificateurs : 2 x Audio Analogue Donizetti
Préamplificateur/Amplificateur Audio Analogue Puccini SE
Enceinte : Triangle Lyrr XS, Triangle Stratos Luna



VIII Comparatif Lecteur CD / Ordinateur+DAC
-----------------------------------------------------------------

Sur la base de la configuration informatique Ubuntu suggérée, j'ai effectué des comparaisons audio.

- Amplificateur et enceintes identiques

- Sources : Lecteur CD Atoll 100 vs DAC HRT Microstreamer ou TEAC UD-503 + ordinateur

Comparatif audio

La qualité sonore est au rendez-vous, et exceptionnelle, avec les trois sources.

Désormais, les DAC font jeu au moins égal avec le lecteur CD.
- Lecteur CD Atoll 100 reste une valeur sûre : belle dynamique, bien timbré.
- Le DAC HRT Microstreamer est stupéfiant : pour 189 euro seulement et un encombrement minimal, il délivre une qualité égale au lecteur CD et au Teac. Il dispose d'une sortie ligne ET d'une sortie casque réglable par l'ordinateur.
- Le  DAC TEAC UD-503. Du point de vue des caractéristiques et options, ce TEAC est une "bête" : double DAC AKM 4490, 3 alimentations séparées, décode les formats DSD jusque 11,2 MHz & PCM jusqu’à 32bits/384kHz, etc, bref. Mais sur le plan audio, je ne distingue pas de nette différence avec l'HRT.


Comparatif pratique

En revanche, sur le plan pratique, l'avantage va clairement à l'ordinateur+DAC :
En faisant défiler les répertoires sur l'ordinateur je peux profiter réellement, facilement (confortablement) de toute ma discothèque,
ce qui n'était plus possible lorsque je devais faire face à ma collection de 5.000 CD "physiques".
Noter que le DAC TEAC, plus onéreux que l'HRT dispose d'une connectivité beaucoup plus développée. Pratique, par exemple, lorsque l'on souhaite améliorer sa box internet : box -> coaxial -> TEAC -> Ampli.


IX "Remote control"
------------------------------

En utilisant le "partage de bureau", il est possible de contrôler l'ordinateur musical situé près de la chaîne, depuis n'importe quel autre smartphone, tablette, ordinateur - me concernant, la plupart du temps par le biais de mon ultraportable de travail, que je sois à ma table de travail ou sur le canapé smile.

Architecture :

Smartphone, tablette, ultraportable <-----réseau------> "ordinateur musical" --DAC-> chaîne hifi.

- Ultraportable connecté par le réseau avec l'"ordinateur musical" (pc barebone) qui est lui-même connecté à la chaîne par le biais du DAC.
- Sur l'"ordinateur musical", le partage de bureau est activé.
- Sur l'ultraportable, le logiciel Remmina (ubuntu) ou VNC (windows) est configuré à la bonne adresse IP pour recevoir l'image du bureau de "l'ordinateur musical" et prendre son contrôle par la souris et le clavier de l'ultra portable.
- Dès lors, l'"ordinateur musical" étant visible sur l'écran de l'utraportable et contrôlé par la souris et le clavier de ce même ultraportable, il est possible de choisir son programme musical à partir de l'ultraportable sans avoir à s'approcher de la chaîne.
(Noter que l'on peut contrôler son ordinateur musical depuis un autre pc type laptop, ultrabook, mais encore depuis une tablette ou un smartphone android ou windows : en ce cas étudier l'utilisation de logiciel type vnc ou ultravnc...)

Truc 1 :
- Configurer l'"ordinateur musical" en adresse IP fixe.
- Eventuellement, en cas de wifi, épargner la bande passante : Configurer, sur l'ordinateur qui reçoit, un mode d'affichage du bureau distant en 4 niveaux de gris. Dans les faits, l'image du bureau sera toujours en couleur, mais simplifiée et la bande passante du réseau sera préservée (normalement inutile en cas de connection internet câblée).

Truc 2 :
Si vous rencontrez un message d'erreur d'encryption de type :
"No matching security types" ou "No supported authentication methods!"
Voir le post https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=1553111

Truc 3 :
- L'ordinateur musical est relié à l'écran de télévision pour servir de plateforme multimédia (ex : regarder film, youtube, dailymotion, etc.)
- Vous souhaitez travailler sur l'ordinateur multimédia sans interrompre la diffusion du film : il vous faut deux écrans.
- Si votre ordinateur ne dispose que d'une seule sortie vidéo dirigée vers la télévision, voici une proposition :
-- Continuer à utiliser l'écran de télévision pour regarder les films sans interruption,
-- Créer un écran virtuel qui envoie par Remmina ou VNC vers votre ultraportable, tablette ou smartphone (etc.) : vous pourrez travailler à partir de là sur votre ordinateur musical/multimédia sans interrompre le film.
Pour cela : voir le script https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p19100331



X Alléger Ubuntu
---------------------------

Si le PC est ancien, vous pouvez économiser des ressources en déterminant les processus Ubuntu qui vous sont inutiles sur votre "ordinateur musical",
puis les désactiver ou les désinstaller.
Mais attention : il convient de ne pas rendre le système instable ni d'invalider une application dont on se sert.

A titre d'exemple :

Désactivé (Startup)
Chat
Orca screen reader
Ouverture wav
Ubuntu One

Désinstallé (Synaptic / Remove)
La messagerie Evolution et ses annexes

Dernière modification par arcane17 (Le 08/10/2016, à 15:01)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#2 Le 19/01/2014, à 16:30

pam77

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Alternative:
Avoir une installation qui INTEGRE un DAC. Tel un (improprement nommé) "home cinema".
Dans ce cas, le fichier est transmis au système audio via HDMI (qui sait le traiter, et le restituer selon sa nature 2.0, 2.1, 5.0, 5.1,...).
NB Dans le cas d'un fichier en 5.1/192kHz/24bits, les fichiers sont énormes.
PS dans le cas de CD, les fichiers sont en .wav; les COPIER ne suffit il pas ?


Acer laptop double boot U10.04/wXP-1Go-60Go / Compaq laptop double boot U10.04/wXP-0,7Go-80Go /
Asus notebook 1015CX-U12.04 (de base)-2Go-320Go / Asus notebook 1015BX-W7-2Go-320G0-LiveUSB-Puppy5.5-Mint16-Lubuntu...

Hors ligne

#3 Le 19/01/2014, à 17:28

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

@PAM77

- DAC intégré, oui, tout à fait. Comme indiqué dans le tutoriel (Puis-je faire encore plus d'économies ?), il faut étudier son matériel pour voir si un DAC est accessible pour l'ordinateur. En ce cas, l'on connecte l'ordinateur par usb, ou hdmi voire fibre optique (...) à l'entrée DAC (entrée numérique) de l'appareil en question (ex l'ampli 5.1), et puis l'on écoute : si le DAC intégré est de bonne qualité, le résultat sera excellent.

- Personnellement, pour la musique et la qualité audiophile, je préconise de rester en stéréo, i.e. 2.0. Mais pour ceux que les "effets spéciaux" intéressent plus que la pureté sonore, le 5.1, le 7.1 peuvent être très amusants. En ce cas, la question se posera de rester avec Pulseaudio, plus facile à vivre, qu'affiner en Alsa comme mon tuto le propose.

- Copie de cd : les "audio cd" ne peuvent être copiés sur un disque dur, comme l'on copie d'un disque dur à un autre disque dur. Les raisons techniques sont exposées ici: Wikipedia. Il faut extraire les pistes, voir 'Extraction des fichiers d'un cd" ci-dessus.

Dernière modification par arcane17 (Le 19/01/2014, à 17:35)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#4 Le 19/01/2014, à 18:58

pam77

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

OK
Effectivement lors de l'introduction d'un CD, il m'est proposé Sound Juicer pour l'extraction. Je n'avais pas le souvenir d'avoir procédé ainsi pour les (nombreux) fichiers .wav que je déplace d'un PC à un autre... certainement via Audacity.

Pour ce qui concerne l'installation, je ne discuterai pas la subjectivité. J'ai personnellement remplacé ma Chaîne (enceintes Elipson) stéréo par un multichannel. Les prises de son DTS HDMA (et il existe des disques audio pur sous ce format) sont incomparables ! NB le SACD y est aussi lu.
Je n'achète plus que ça (NB classique exclusivement, et de captation récente); et je vilipende DG qui utilise le format pour refourguer de la variété de daube...
A+


Acer laptop double boot U10.04/wXP-1Go-60Go / Compaq laptop double boot U10.04/wXP-0,7Go-80Go /
Asus notebook 1015CX-U12.04 (de base)-2Go-320Go / Asus notebook 1015BX-W7-2Go-320G0-LiveUSB-Puppy5.5-Mint16-Lubuntu...

Hors ligne

#5 Le 19/01/2014, à 19:26

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

En fait, j'ai travaillé deux installations différentes :
- L'une pour la musique, stéréo classique, à base de fichiers wav, 16 ou 24 bits ou lecteur CD,
- L'autre pour le home cinema, à base de blue-ray avec un matériel plutôt de bonne qualité (enceintes Triangle Stratos Luna, lecteur blue-ray Denon 3800BD,bi-amplification Rotel / NAD).
Et il n'y a rien à faire, pour écouter de la musique, en terme de qualité sonore, l'installation stéréo classique l'emporte nettement.
En revanche, quand je veux de "l'effet sonore", sur des films, le home cinema est plus impressionnant.
(et cela ne m'arrange pas : pour des questions d'encombrement, je préfèrerais ne disposer que d'une seule installation...).

Dernière modification par arcane17 (Le 19/01/2014, à 19:27)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#6 Le 19/01/2014, à 20:23

pam77

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Je peux comprendre. Mais mon choix s'est établi sur un multichannel pour la musique. NB je ne regarde quasiment pas la TV; et JAMAIS de films. Mais, une fois qu'on a goûté à la "spatialisation" des récents enregistrements 5.x (ex Passion Mathieu / Jacobs; Messe en si /Savall;...) on ne peut pas revenir en arrière. Et c'est autant mon impression, que l'avis des critiques spécialisés; tous disent que lors de l'écoute stéréo d'un DVD BLR et le basculement vers le même en multichannel: "y'a pas photo !...". Depuis, je suis à l'affût de tout ce qui sort (et où cela se justifie: orchestre symphonique, choeur, etc...). J'aurais bien vu 4 Quad electrostatiques et un caisson de basses conséquent pour une écoute optimale... mais je n'ai ni les moyens, ni le lieu pour y installer ça...


Acer laptop double boot U10.04/wXP-1Go-60Go / Compaq laptop double boot U10.04/wXP-0,7Go-80Go /
Asus notebook 1015CX-U12.04 (de base)-2Go-320Go / Asus notebook 1015BX-W7-2Go-320G0-LiveUSB-Puppy5.5-Mint16-Lubuntu...

Hors ligne

#7 Le 19/01/2014, à 20:42

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Ah oui, pour les ensembles orchestraux importants, les choeurs, l'impression subjective de l'espace et de l'enveloppement doit être saisissante, et aucun doute, fait-elle partie de l'écriture et de la composition musicale : là, la stéréo s'incline certainement. Peut-être en outre, notamment par des astuces d'enregistrement/restitution, y a-t-il moyen de mieux découpler les sous-ensembles de la masse orchestrale et de détailler et fluidifier l'ensemble (bon, en principe, les astuces, vaut mieux éviter). Alors, évidemment on doit encore plus sûrement goûter le sublime travail des Jacobs, Savall, Herreweghe, Gardiner et consorts.

Mais pour ma part, j'écoute des musiques plutôt à effectif réduit et très acoustiques (que les instruments soient ou non électrifiés) : jazz, rock (parfois un peu ancien), petites formations baroques.
Dans ce type de musique, il n'y a pas grand sens à être "au milieu" de l'orchestre (ce serait d'ailleurs désagréable d'écouter devant soi le batteur ou le contre-ténor et derrière soi le guitariste ou la soprane  smile)
Or, dans ce contexte, il est déjà difficile de maîtriser une bonne stéréophonique, il est quasiment impossible de contrôler un 7.1, sauf peut-être à faire construire sa très grande maison autour, disposer de 7 amplis et préamplis séparés, avoir des murs polygonaux pour tenter d'éviter les collapses d'ondes (et même là, j'aurais encore des questions)
Mais pour poser la chose en terme plus simple et plus direct, l'exemple du caisson de basse d'une installation multichannel est ici significatif, parmi tant d'autres difficultés : déjà que les fréquences de coupure posent quelques problèmes sur les enceintes trois voies, l'adjonction d'un caisson de basse dans l'écoute d'un trio de jazz est désastreux.

Dernière modification par arcane17 (Le 19/01/2014, à 21:30)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#8 Le 19/01/2014, à 21:33

pam77

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Tout à fait pertinent ! Mais avec les systèmes 5.1 vendus, sans caisson... il n'y a pas de basses ! Car (j'abonde sur le problème des fréquences de coupure), les enceintes ne peuvent simplement pas les restituer physiquement. Nous sommes bien d'accord que l'idéal serait 4 trois voies "musclées"... plus l'électronique qui va bien, mais... je peux rêver...
Bonne soirée


Acer laptop double boot U10.04/wXP-1Go-60Go / Compaq laptop double boot U10.04/wXP-0,7Go-80Go /
Asus notebook 1015CX-U12.04 (de base)-2Go-320Go / Asus notebook 1015BX-W7-2Go-320G0-LiveUSB-Puppy5.5-Mint16-Lubuntu...

Hors ligne

#9 Le 19/01/2014, à 21:40

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Faisable, avec le temps, en guettant pour le bon matériel, les fins de série, et en tentant les bonnes occases ! Bonne soirée à vous aussi.


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#10 Le 19/01/2014, à 23:48

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Tiens, un exemple d'enceinte permettant d'éviter le caisson de basse, et d'un prix relativement abordable.
L'Advance kubik 11s
Le concept est très intelligent : colonne mince (et élégante) de 4 boomers-médium, 1 tweeter en façade + un gros boomer de 31 cm sur le côté.
Je n'ai pas encore eu la possibilité de les écouter, (j'aimerais bien) mais les critiques sont excellentes
Prix du magazine haute fidélité : http://www.advance-acoustic.com/fr/prod … load/id/76 ).
Bande passante : 28Hz - 22kHz +-3db, Puissance admissible 300w mais excellente sensibilité 94 db, 1w/1m.
4 x 1445 = 5780 euro tout compris pour les 5x sans besoin du 1...!

Dernière modification par arcane17 (Le 31/03/2015, à 11:46)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#11 Le 30/03/2015, à 19:15

geji

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Merci pour cet article ; je cherchais depuis plusieurs jours comment utiliser mon DAC Audioquest DragonFly sans PulseAudio (http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=1811061), et votre technique m'a tiré d'affaire !

Hors ligne

#12 Le 31/03/2015, à 11:38

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

@geji. Cool ! Du coup cela m'a motivé pour remettre ce post à jour.


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#13 Le 31/05/2015, à 13:03

mistigri007

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Merci beaucoup ! Je ne pensais pas que le ressampling pouvait autant altérer le son. Je redécouvre mon installation... Décidément en Hifi, on est surpris tous les jours...

Je n'utilise pourtant pas de DAC externe mais une carte son Audigy 2 ZS mais j'ai du matériel correct derrière : ampli Onkyo A 8019 (qui a propulsé mon Denon PMA-510 sur Leboncoin), et enceintes Fostex 166 BLH. J'ai beaucoup gagné en détail dans les aigus et les basses sont plus profondes. Seul bémol, mes HP bougent beaucoup plus dans les basses fréquences, il va falloir que j'applique un filtre passe-haut. L'égaliseur intégré à audacious (indispensable pour mon large bande) est aussi un peu limite.

Tout cela me fait penser que la qualité audio est un peu laissée de coté avec pulseaudio (en même temps je doute qu'on entende la différence avec un kit à 2 balles) et c'est bien dommage...

Hors ligne

#14 Le 31/05/2015, à 17:58

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

mistigri007 a écrit :

Tout cela me fait penser que la qualité audio est un peu laissée de coté avec pulseaudio (en même temps je doute qu'on entende la différence avec un kit à 2 balles) et c'est bien dommage...

Note que l'on peut utiliser à la fois alsa et pulseaudio, comme indiqué ci-dessus, en dirigeant le premier vers le dac et l'équipement hifi et le second par la sortie informatique vers un ampli/des hp "tous usages".
-Fichiers flac -> audacious -> alsa -> dac hifi -> chaîne hifi
-"Le reste" (exemple vidéo sur vlc et autres sons de l'ordinateur)  -> carte son d'origine de l'ordinateur -> chaîne ou haut parleurs ordinaires.

Pulseaudio n'est pas si mauvais, quand on regarde ce qu'on lui demande : délivrer simultanément dans une même sortie des sons d'origines parfaitement disparates, et pouvoir les mixer, les modifier (équaliseur, etc.) en toute liberté.

Mais évidemment, c'est l'opposé de ce que l'on souhaite pour une installation hifi : du son "streamline", i.e. aucune modification depuis la source jusqu'aux haut-parleurs. Seulement un potentiomètre de volume sur le préampli (parce qu'on ne peut pas s'en passer) mais pas même de contrôle volume sur l'ordinateur.Et c'est à cela que sert alsa.

C'est pour cette raison qu'à priori je déconseille l'équaliseur : cela réintroduit du traitement et des mauvaises distorsions.

Sur mes enceintes (trois voies, 5 HP par enceinte), activer l'équaliseur gâche systématiquement le son. Sauf pour "flatter" sur des prises de son vraiment trop dégradées (type bootlegs etc.).
Mais pour les enregistrement normaux, et encore plus de qualité :
-- Fichier en format lossless (pas de mp3, mais du wav, flac ou ape),
-> Alsa en réglage direct (comme expliqué ci-dessus),
-> DAC position neutre (ni modification de courbe, ni suréchantillonage), avec si possible grosse alim électrique etc.,
-> Préampli si possible double mono, sans contrôle de tonalité mais avec grosse double alim,,
-> amplificateur si possible double mono, très grosse double alim électrique,
-> Enceintes (mono ou multi voies, mais surtout pas de caisson de basse).
-> Câblage hifi de bonne qualité, direct, sans raccord, attention aux phases.
-> Liaison au secteur la plus directe possible, si possible respecter les phases, sur la multiprise dédiée au matériel sonore, éviter de raccorder des appareils électriques générant des parasites.

Je ne connais rien aux enceintes à une seule voie. Un ample mouvement de membrane n'est pas forcément mauvais. Est-ce qu'à l'oreille l'on entend des distorsions ? Ne suffit-il pas de réduire un peu le volume sonore ?

Dernière modification par arcane17 (Le 31/05/2015, à 18:33)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#15 Le 01/06/2015, à 06:07

F50

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Salut,

arcane17 a écrit :

Seulement un potentiomètre de volume sur le préampli (parce qu'on ne peut pas s'en passer) mais pas même de contrôle volume sur l'ordinateur.Et c'est à cela que sert alsa.

Pourquoi ne pourrait-on pas se passer de pré-ampli (si il n'y a qu'une seul source) ? Ici je n'en ai pas et ça fonctionne très bien.

arcane17 a écrit :

Mais heureusement, Ubuntu dipose de tous les outils pour résoudre ce problème et offrir une lecture "bitperfect"

Ça n'a rien avoir avec buntu ou une autre distro, c'est simplement que dmix (plugin d'alsa permettant de faire serveur son) est activé par défaut mais il très simple de ne pas l'utiliser et de faire du bitperfect.

Quant à (EAC) sous w$, il y a Rubyripper qui sont "équivalent" sous linux. Pour avoir rippé pas mal de cds avec les deux, je n'entend aucune différence.

Dernière modification par F50 (Le 01/06/2015, à 06:23)


Oscar Wilde: Il me semble parfois que Dieu, en créant l’homme, ait quelque peu surestimé ses capacités.
Umberto Eco: "Internet? Ha dato diritto di parola agli imbecilli: prima parlavano solo al bar e subito venivano messi a tacere mentre ora hanno lo stesso diritto di parola di un Premio Nobel. È l'invasione degli imbecilli"

Hors ligne

#16 Le 01/06/2015, à 08:21

olive33

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

youpi! une discussion audiophile sur Ubuntu.fr, je m'incruste!

La démarche et les explications sont excellentes, néanmoins, je souhaite apporter ma pierre à l’édifice.

En préambule: on parle bien d'une machine dédiée à la musique: c'est une source audio et rien d'autre. Entre autre choses, les rip se font sur une autre machine.

Au niveau logiciel:
MPD, Music Player Daemon :l'installation est peut-être un peu plus pointue, mais les avantages sont nombreux. l'architecture clients-serveur permet le contrôle depuis le pc du bureau ou un smartphone, possibilité de streamer l'audio vers d'autres systèmes/pièces de la maison.... , affichage pochettes/info à l'écran via conky...
Le bypass du mixer dmix est indispensable, même si le réglage de volume est entièrement numérique, pas de ça ici!

Au niveau matériel:
Je suis très favorable à l'utilisation d'une sortie numérique optique vers le DAC. Ce n'est pas réputé être la meilleure solution pour cause de double conversion du signal électrique-optique-électrique. Mais la très faible probabilité d'introduire une erreur, et donc de déclencher la correction d'erreur par le DAC et donc d'introduire un peu de jitter, est largement compensée par le fait de supprimer une boucle de masse. De plus un système fanless me semble indispensable, et pas seulement à cause du  bruit d'un ventillo, l'idéal étant de n'avoir aucune pièce mobile (aucun moteur électrique en fait), d’où l'optimisation ultime consistant à stocker la musique sur un ssd.

Ce qui m'amène à une remarque d'ordre purement audiophile;
J'ai toujours remarqué que le son était meilleur le soir tard et encore plus le Dimanche. En fait le courant du secteur est pollué par les gros consommateurs industriels et par certains appareils domestiques (frigo en particulier). Donc je me suis fait un filtre secteur, et depuis c'est tous les jours Dimanche! c'est, de loin, la meilleur optimisation que j'ai pu réalisé sur mon système.

O.


Ubuntu 14.04 LTS... -Intel i5 -nvidia gt520 ...joli boitier de salon bien silencieux :D
Lubuntu pour la musique dans un boitier encore plus joli et encore plus silencieux !!

Hors ligne

#17 Le 01/06/2015, à 10:42

F50

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

olive33 a écrit :

Mais la très faible probabilité d'introduire une erreur, et donc de déclencher la correction d'erreur par le DAC et donc d'introduire un peu de jitter, est largement compensée par le fait de supprimer une boucle de masse.

Heu... Explique nous ça un peu plus précisément. Qu'est-ce qu'une boucle de masse ?


Oscar Wilde: Il me semble parfois que Dieu, en créant l’homme, ait quelque peu surestimé ses capacités.
Umberto Eco: "Internet? Ha dato diritto di parola agli imbecilli: prima parlavano solo al bar e subito venivano messi a tacere mentre ora hanno lo stesso diritto di parola di un Premio Nobel. È l'invasione degli imbecilli"

Hors ligne

#18 Le 01/06/2015, à 12:55

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Hello Olive33

Je suis très intéressé par le filtre secteur ! Quelle solution avez-vous retenue ?
(le préampli que j'utilise, audio analog bellini V2 est célèbre notamment pour sa "virtual battery")
Est-ce que vous mettez l'ordinateur sur la même multiprise que le préampli/ampli, ou séparément ?

Dans mon cas, les dacs délivrent sur le préampli audio analog Bellini 2.0
http://www.audioanalogue.com/bellini-vi … 20-P8.html

qui envoie sur deux audio analog Donizetti 2.0
http://www.audioanalogue.com/donizetti- … 0-P18.html

L'un pour le "home cinéma" -- avec enceintes Triangle Stratos LUNA 260
http://www.audioreview.com/cat/speakers … 94crx.aspx

L'autre pour la hifi -- avec enceintes Triangle LYRR XS.
http://www.soundstage.com/revequip/triangle_lyrr_xs.htm

Dans les deux cas, je ne fais que de la stéréo (le 5.1 "hifi" est trop compliqué à maîtriser, à supposer que cela soit même faisable).

Un système sans moteur est une bonne idée. Mais les disques SSD ont une taille réduite trop réduite pour ma discothèque, donc j'ai relié l'ordinateur à un NAS  (Lacie 5 big NAS pro).
http://www.lacie.com/products/product.htm?id=10604

Pour le contrôle du PC "musique-vidéo" à distance, je préfère la combinaison "Gnome partage de bureau" -vers-> Remmina (Linux) ou autre (ex : VNC Viewer (windows & android) plutôt qu'un serveur type MPD. En effet, Remmina permet de contrôler *tout* l'ordinateur à distance, ce qui est beaucoup plus simple, pratique et puissant, me semble-t-il (notamment en cas de multi écrans et de multi bureaux).

Pour le rippage des CD, je suis malheureusement toujours sous Windows EAC, n'ayant trouvé aucun autre logiciel pratiquant les mêmes vérifications durant et après la lecture assurant une extraction sans erreur (multi-reading, verification, AccurateRip) :
http://www.exactaudiocopy.de/
Exact Audio Copy is a so called audio grabber for audio CDs using standard CD and DVD-ROM drives. The main differences between EAC and most other audio grabbers are :
It is free (for non-commercial purposes)
It works with a technology, which reads audio CDs almost perfectly. If there are any errors that can’t be corrected, it will tell you on which time position the (possible) distortion occurred, so you could easily control it with e.g. the media player
With other audio grabbers you usually need to listen to every grabbed wave because they only do jitter correction. Scratched CDs read on CD-ROM drives often produce distortions. But listening to every extracted audio track is a waste of time. Exact Audio Copy conquer these problems by making use of several technologies like multi-reading with verify and AccurateRip.

Dernière modification par arcane17 (Le 01/06/2015, à 13:41)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#19 Le 01/06/2015, à 13:12

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

F50 a écrit :

Salut,

arcane17 a écrit :

Seulement un potentiomètre de volume sur le préampli (parce qu'on ne peut pas s'en passer) mais pas même de contrôle volume sur l'ordinateur.Et c'est à cela que sert alsa.

Pourquoi ne pourrait-on pas se passer de pré-ampli (si il n'y a qu'une seul source) ? Ici je n'en ai pas et ça fonctionne très bien.

Mon propos est de recommander : s'il y a préampli, il y aura contrôle de volume (et sélection des sources) et c'est tout.
Par ailleurs, en cas d'une installation audiophile d'une certaine puissance, j'hésiterais à me passer de préampli. En effet, coller un ampli de 2x200w directement à la sortie du DAC, je ne serai pas rassuré pour mes précieuses enceintes et mes encore plus précieuses oreilles. Mais là, c'est perso, et j'imagine qu'il y peut y avoir d'autres approches possibles, si l'on s'y penche.

F50 a écrit :
arcane17 a écrit :

Mais heureusement, Ubuntu dipose de tous les outils pour résoudre ce problème et offrir une lecture "bitperfect"

Ça n'a rien avoir avec buntu ou une autre distro, c'est simplement que dmix (plugin d'alsa permettant de faire serveur son) est activé par défaut mais il très simple de ne pas l'utiliser et de faire du bitperfect.

Bien sûr, je n'ai pas dit que les autres distributions ne le permettent pas. Le cas que je développe ici est l'usage d'Ubuntu, par opposition à Windows.

F50 a écrit :

Quant à (EAC) sous w$, il y a Rubyripper qui sont "équivalent" sous linux. Pour avoir rippé pas mal de cds avec les deux, je n'entend aucune différence.

Rubyripper est un bon produit, mais dispose de moins de sécurité que EAC. Par ailleurs Rubyripper semble arrêté. Enfin, pour des raisons pratiques et théoriques évidentes, ce n'est pas "à l'oreille" qu'il faut vérifier les erreurs, lors de l'extraction, mais, avant tout, informatiquement.
https://code.google.com/p/rubyripper/

Dernière modification par arcane17 (Le 01/06/2015, à 13:30)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#20 Le 01/06/2015, à 13:45

F50

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

arcane17 a écrit :

Mon propos est de recommander : s'il y a préampli, il y aura contrôle de volume (et sélection des sources) et c'est tout.

Tu écris : "Seulement un potentiomètre de volume sur le préampli (parce qu'on ne peut pas s'en passer) mais pas même de contrôle volume sur l'ordinateur."

Le contrôle volume existe sur la carte son et la sélection de source peut se faire par cette dernière suivant la carte son, la connectique à disposition et utilisée. J'ai plusieurs sources et elles sont gérées par la carte son.

Rubyripper est un bon produit logiciel, mais dispose de moins de sécurité que EAC. Par ailleurs Rubyripper semble arrêté. Enfin, pour des raisons pratiques et théoriques évidentes, ce n'est pas "à l'oreille" qu'il faut vérifier les erreurs, lors de l'extraction, mais, avant tout, informatiquement.

Sécurité de quoi ? Montre "informatiquement" tes données "objectives" comparatives entre EAC et Rubyripper, je suis curieux. Oui RR est à l'arrêt, ce qui ne l'empêche pas d'être tout à fait fonctionnel (un CD c'est du binaire et ça n'a pas changé depuis son invention), ce n'est pas parce qu'un logiciel est à l'arrêt qu'il n'est pas fonctionnel ou que la version la plus récente est exempte de bugs.


Oscar Wilde: Il me semble parfois que Dieu, en créant l’homme, ait quelque peu surestimé ses capacités.
Umberto Eco: "Internet? Ha dato diritto di parola agli imbecilli: prima parlavano solo al bar e subito venivano messi a tacere mentre ora hanno lo stesso diritto di parola di un Premio Nobel. È l'invasione degli imbecilli"

Hors ligne

#21 Le 01/06/2015, à 14:20

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

Hello F50

arcane17 a écrit :

Mon propos est de recommander : s'il y a préampli, il y aura contrôle de volume (et sélection des sources) et c'est tout.

F50 a écrit :

Le contrôle volume existe sur la carte son et la sélection de source peut se faire par cette dernière suivant la carte son, la connectique à disposition et utilisée. J'ai plusieurs sources et elles sont gérées par la carte son.

OK pour une petite installation. Mais mettre 2 x 200 w directement "au cul" d'une carte son d'ordinateur : je ne suis rassuré ni pour mes belles enceintes, ni pour mes précieuses oreilles !
Ensuite, se servir de la carte son comme préampli pour sélectionner des sources externes, alors là, du point de vue qualité, ce serait non. Le circuit de la carte son ne me semble pas de qualité suffisante pour assurer, "à la hauteur", la transmission d'autres sources externes telles que platine cd ou Blu-ray audiophile.

arcane17 a écrit :

Rubyripper est un bon produit, mais dispose de moins de sécurité que EAC. Par ailleurs Rubyripper semble arrêté. Enfin, pour des raisons pratiques et théoriques évidentes, ce n'est pas "à l'oreille" qu'il faut vérifier les erreurs, lors de l'extraction, mais, avant tout, informatiquement.

F50 a écrit :

Sécurité de quoi ? Montre "informatiquement" tes données "objectives" comparatives entre EAC et Rubyripper, je suis curieux.

Sécurité de quoi ? De l'exactitude de l'extraction des bits. Pour comprendre pourquoi cela n'est pas gagné sans contrôle approprié voir par exemple AccurateRip.Et de ce côté, EAC est meilleur que Rubbyrip. http://www.accuraterip.com/

F50 a écrit :

Oui RR est à l'arrêt, ce qui ne l'empêche pas d'être tout à fait fonctionnel (un CD c'est du binaire et ça n'a pas changé depuis son invention), ce n'est pas parce qu'un logiciel est à l'arrêt qu'il n'est pas fonctionnel ou que la version la plus récente est exempte de bugs.

Ben si, les "cds" ont changé depuis leur invention. Par exemple à commencer par les CD réinscriptibles qui sont incompatibles avec les lecteurs de génération précédente. Et puis il y a eu aussi les SACD, les dvds, maintenant les Blu-rays, le codage sur 16 puis 24 bits etc. etc. etc.
Mais surtout, les systèmes d'exploitation évoluent. Désormais la compatibilité de Rubbyripper n'est plus assurée avec les distributions Linux actuelles et futures. On peut générer des erreurs sans s'en rendre compte -- ou, pire, trop tard !

Dernière modification par arcane17 (Le 01/06/2015, à 14:21)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#22 Le 01/06/2015, à 22:38

F50

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

arcane17 a écrit :

OK pour une petite installation. Mais mettre 2 x 200 w directement "au cul" d'une carte son d'ordinateur : je ne suis rassuré ni pour mes belles enceintes, ni pour mes précieuses oreilles !
Ensuite, se servir de la carte son comme préampli pour sélectionner des sources externes, alors là, du point de vue qualité, ce serait non. Le circuit de la carte son ne me semble pas de qualité suffisante pour assurer, "à la hauteur", la transmission d'autres sources externes telles que platine cd ou Blu-ray audiophile.

T'as pas confiance dans ton install, tu penses que si ton préamp merde ça évitera aux bobines de tes "belles enceintes" de partir en fumé ? Tu parles de sources digitales "cd ou Blu-ray audiophile" et de pré-amp entre ces dernières et la carte son, le préamp pour rajouter du chemin dans le son entre les deux ? C'est sûr qu'avec une mauvaise carte son faut rajouter de l'artifice pour y croire. Concernant les watts, je m'abstient délibérément de commentaire.

arcane17 a écrit :

Sécurité de quoi ? De l'exactitude de l'extraction des bits. Pour comprendre pourquoi cela n'est pas gagné sans contrôle approprié voir par exemple AccurateRip.Et de ce côté, EAC est meilleur que Rubbyrip. http://www.accuraterip.com/

Je connais accuraterip pour avoir ripper pas mal de cds sous EAC mais il me semble que toi RR, pas vraiment et puis je cite :

arcane17 a écrit :

EAC fonctionne sous WIne, mais je n'ai pas réussi à activer le module AccurateRip, qui me semble indispensable pour garantir l'exactitude des résultats.

arcane17 a écrit :

Ben si, les "cds" ont changé depuis leur invention. Par exemple à commencer par les CD réinscriptibles qui sont incompatibles avec les lecteurs de génération précédente. Et puis il y a eu aussi les SACD, les dvds, maintenant les Blu-rays, le codage sur 16 puis 24 bits etc. etc. etc.

Ce n'est que la fréquence d'échantillonnage qui change, ça reste du 01000111100010111000, rien de neuf sous les cocotiers. Le SACD est mort dans l'oeuf > adieu. Le BD, c'est pas vraiment conçu pour de l'audiophilie mais plutôt pour du multi-canal. Mais j'attend avec impatience des comparatifs objectifs mesure à l'appui EAC vs RR.

arcane17 a écrit :

Mais surtout, les systèmes d'exploitation évoluent. Désormais la compatibilité de Rubbyripper n'est plus assurée avec les distributions Linux actuelles et futures. On peut générer des erreurs sans s'en rendre compte -- ou, pire, trop tard !

Je suis sous la 14.04 et ça fonctionne parfaitement avec toujours des 001001111001010100001000 malgré "l'évolution" des os.


Oscar Wilde: Il me semble parfois que Dieu, en créant l’homme, ait quelque peu surestimé ses capacités.
Umberto Eco: "Internet? Ha dato diritto di parola agli imbecilli: prima parlavano solo al bar e subito venivano messi a tacere mentre ora hanno lo stesso diritto di parola di un Premio Nobel. È l'invasione degli imbecilli"

Hors ligne

#23 Le 01/06/2015, à 23:31

arcane17

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

A F50. OK, c'est plus du dialogue, mais ça tourne à la polémique. Donc je ne réponds plus. Tous les arguments ont été échangés, le "bon lecteur" qui a du jugement jugera.

Pour récapituler :

PREAMPLI :
si l'on dispose d'un matériel audiophile type blu-ray, lecteur cd, en plus de son DAC, mieux vaut tout relier à un bon préampli qu'à la carte son de l'ordinateur. La carte son de l'ordinateur ne fera pas office de bon préampli.
Si l'on ne se sert que de son DAC (ou de sa carte son), on peut le relier directement à l'ampli, mais attention aux mauvaises manipulations. Il faut peu de chose pour monter le volume des appli de l'ordinateur à fond et, en cas de grosse installation, risque pour les enceintes et les oreilles.

EAC + ACCURATERIP vs autres logiciels d'extraction
Le but d'une bonne extraction est de s'assurer que les données du support audio (cd, dvd, sacd, blu-ray) ont été parfaitement copiées.
La fonction AccurateRip compare l'extraction du cd aux autres extractions similaires effectuées par d'autres internautes.
AccurateRip indique si oui ou non, la copie du cd est conforme à une majorité d'extractions déjà effectuée par d'autres.
Il est l'un des plus sûrs moyens de vérifier que l'extraction est parfaite.
Sous Windows, EAC + AccurateRip fonctionne intégralement.
Sous Linux/Wine, EAC fonctionne mais, malheureusement, pas la fonction AccurateRip (cela dit, je n'ai pas retesté récemment, donc si quelqu'un peu confirmer que c'est toujours le cas...)
Sous Linux / Machine virtuel, peut-être qu'AccurateRip pourrait fonctionner : à vérifier.
Quel que soit le logiciel Ripper utilisé, préférer une version maintenue à jour. Un logiciel qui n'est plus mis à jour ne peut plus être considéré comme fiable du fait de l'évolution des OS.

Dernière modification par arcane17 (Le 02/06/2015, à 00:56)


Son : Advance Acoustic, Audio Analogue, Atoll, Focal, HRT, Teac & **Triangle**

Hors ligne

#24 Le 02/06/2015, à 06:33

F50

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

arcane17 a écrit :

Tous les arguments ont été échangés

Ben justement, tes arguments ne repose pas sur des faits avérés et objectifs dans la majeure partie car subjectifs alors que l'électricité et l'informatique n'on rien de subjectif, d'où :

arcane17 a écrit :

OK, c'est plus du dialogue, mais ça tourne à la polémique.

Et :

arcane17 a écrit :

le "bon lecteur" qui a du jugement jugera

Le bon lecteur c'est celui qui dit : Oui tu as raison ?

Étonnamment la hifi est un domaine où il y a beaucoup de personnes émettant de fausses affirmations qui détiennent la vérité ultime alors que c'est "simplement" de l'électricité et ses règles qui la régisse. Un transfo, des condensateurs, des transistors etc. Tout ça se mesure concrètement avec un voltmètre, oscilloscope tout comme le son avec un spectromètre et micro. Choses qui se font depuis bien longtemps et que le monde des studios et les pro utilisent pour arriver à leur fin.

C'est bien pour cela que dans du matos pro les mesures des appareils sont fournis contrairement à très peu dans la hifi, on sait pourquoi, la majorité passerait pas la rampe tellement c'est mauvais. Alors pour justifier le mauvais, y'a la connectique plaquée or, les watts, la finissions des enceintes qui vont bien avec le mobilier, j'en passe et des meilleurs.

Alors oui, le lecteur averti trouvera son chemin en se faisant une idée basé sur des faits pas des arguments de vente.

Dernière modification par F50 (Le 02/06/2015, à 11:06)


Oscar Wilde: Il me semble parfois que Dieu, en créant l’homme, ait quelque peu surestimé ses capacités.
Umberto Eco: "Internet? Ha dato diritto di parola agli imbecilli: prima parlavano solo al bar e subito venivano messi a tacere mentre ora hanno lo stesso diritto di parola di un Premio Nobel. È l'invasione degli imbecilli"

Hors ligne

#25 Le 02/06/2015, à 07:53

olive33

Re : Ubuntu et installation hifi / audiophile

F50 a écrit :
olive33 a écrit :

Mais la très faible probabilité d'introduire une erreur, et donc de déclencher la correction d'erreur par le DAC et donc d'introduire un peu de jitter, est largement compensée par le fait de supprimer une boucle de masse.

Heu... Explique nous ça un peu plus précisément. Qu'est-ce qu'une boucle de masse ?

une boucle de masse, c'est quand le courant peut allez d'un appareil à l'autre par deux chemins différents. Le problème c'est que ça fait une chouette antenne qui capte les parasites électromagnétiques, dont le 50hz du secteur ce qui dans le pire des cas provoque une ronflette, mais aussi des fréquences beaucoup plus élevées qui brouillent les hautes fréquence. Autant les limiter donc. note: les liaisons XLR sont immunisées contre ce problème.

Je suis très intéressé par le filtre secteur ! Quelle solution avez-vous retenue ?
(le préampli que j'utilise, audio analog bellini V2 est célèbre notamment pour sa "virtual battery")
Est-ce que vous mettez l'ordinateur sur la même multiprise que le préampli/ampli, ou séparément ?

je me suis fait un filtre à base de filtres schafner FNxxx , 1 par appareil en fonction de la puissance necessaire.
Je ne connais pas le concept de "virtual battery" mais ça sent bon wink, les plus furieux mettent en effet source et preampli sur batterie.
et oui le pc source est sur son propre filtre .

je poste des images ce soir,
O.


Ubuntu 14.04 LTS... -Intel i5 -nvidia gt520 ...joli boitier de salon bien silencieux :D
Lubuntu pour la musique dans un boitier encore plus joli et encore plus silencieux !!

Hors ligne